EEDF -Cournon d’Auvergne

Journal de camp ARGOL : les louveteaux

vendredi 8 juillet 2016 par Marie Pierre

9 Juillet :

Bien arrivés et bien installés, les loups ont fait connaissance et sympathisé avec la forêt, surtout avec les bouts de bois qui la compose afin de fabriquer de nombreuses cabanes. Finalement exténués, ils sont allé se couchés et ont bien dormi. Tellement qu’ils en ont oublié de se lever.

Durant cette journée du samedi 9 juillet, les enfants ont appris avec leurs amis celtes à faire du froissartage. Autrement dit, à faire des nœuds afin d’associer croûtes et perches pour construire vaisselier et tableau d’actu.

Après une journée bien fatigante, les loups sont allés retrouver leurs lits après une veillée 4 as.

10/07

Aujourd’hui matinée dansante avec une chaise musicale à l’abri de la pluie.
Après un bon ravitaillement, création de bouclier (pour aider nos amis les celtes) dans la joie, la bonne humeur et l’imagination.

Ensuite mise en place de l’élixir (jeu sur la durée du camp mêlant magie et fantaisie) et du marché adopté avec maturité et entrain. Chaque enfant s’est vu remettre 15 sesterces qu’ils utilisent pour se rendre des services.

Ce soir chamallow grillé autour du feu puis bête noir façon celte, pour les louveteaux fassent leur preuve vis-à-vis de leurs glorieuses destiné.

11/07

Ce matin après un bon petite déjeuné, les louveteaux ont participé à un conseil pour énoncer les points positifs et négatifs de ce début de camp. Les louveteaux sont content de ces premiers jours de camps.

Suite à une longue marche, nous sommes arrivés à la plage. Certains d’entre nous se sont baignés au milieu des grandes vagues de l’Atlantique pendant que les autres ont fait un foot, un volley ou des dessins dans le sable.





Le chemin du retour fut difficile. Les louveteaux ont pris une douche une douche bien mérités.

Suite au repas, nos deux nouveaux louveteaux ont reçu le foulard lors d’une veillée symbolique. Enfin nos louveteaux fatigués sont allés se coucher pour une bonne nuit de sommeil.




12 Juillet

En ce mardi 12 Juillet, la journée a débuté par une chanson traditionnelle éclé. C’est donc dans la bonne humeur que nos loustics ont pu se courtiser au travers d’un chant rythmé qu’est « derrière chez ma tante ».
Ensuite, les louveteaux ont eu l’immense plaisir de s’essayer à la poterie et parfois de s’engluer d’argile jusqu’au cou. Pots, perles, torques et autres tasses se sont profilés entre leurs doigts plus experts qu’attendu pour notre plus grand plaisir. Ils auront donc l’occasion de vous montrer l’étendue de leur talent si les chefs d’œuvre survivent à la suite du camp et au jeu du commerce mis en place il y a quelques jours dont ils deviennent de plus en plus friands.
Vient ensuite l’heure du repas avec ratatouille/poulet local pour la majorité ; Œufs/ratatouille/Pomme de terre pour les végétariens. J’en profité pour ajouter que la ratatouille était divine et que j’ai rarement vu louveteaux quémander pour plus de légumes.
L’après-midi n’a pas manqué de rebondissements elle non plus. Au travers de la balle aux prisonniers où les partisans de la balle allemande ont fini par s’amuser vaincu par les rires de leurs camarades de chambre. Ensuite, nous avons prolongé la tradition via un poule/renard/vipère à la celteà l’issu duquel, les louveteaux ont pu obtenir leurs premières runes (ingrédient vital de l’Elixir).
Pour le repas du soir, les enfants ont eu du Chili con Carne ou du rougets/haricots verts.
L’heure de la veillée venue j’ai eu le plaisir de partager avec les loups ma passion des jeux de de sociétés. Attendez-vous à entendre parler du « Roi des nains », du « Skull », et l’ « Okiya ».


14 juillet

A l’eau, moussaillons !
Ce matin, les respons nous ont levé avec entrain et on a déjeuné en se demandant où on allait aller avec nos sacs à dos et chaussures de marches… Et c’est ainsi qu’on s’est retrouvé au Fret, embarqués dans un petit bateau après une PAM sur le quai ! Si certains ont légèrement pali à cause des vagues, on était bien curieux en arrivant à Brest !
On a mangé en vitesse pour être à l’heure à un rendez-vous mystérieux et on a marché une petite heure pour rejoindre le Port de commerce où se déroulaient les Fêtes Maritimes Internationales Brest 2016. On a pu voir plein de bateaux.
François Gabard nous a accueilli sur son immense trimaran. C’était vraiment impressionnant. Il a pris beaucoup de son temps pour nous faire visiter et nous expliquer le fonctionnement du bateau mais le plus marrant était quand même de sauter sur les filets. Ensuite on a pu gouter et observer plein de jolies choses (bateaux à voile, vapeur, rame’…) On a marché très vite pour aller voir l’Hermione (en passant sous un tunnel !) avant de rentrer avec le bateau qui avait ¾ d’heure de retard. On a terminé la journée par des chants.


15 Juillet

Suite à une journée éprouvante à Brest, nous avons fait une grosse grâce matinée qui nous a permis de nous reposer. Ensuite nous avons fait un conseil-bilan sur cette journée où nous avons pu tour à tour dire ce qui allait et n’allait pas. Dans la continuité, les respons nous ont informé de l’attentat à Nice ce qui nous a donné l’occasion d’en discuter.
L’après-midi comme PADAM, on a fait un bulldog (sorte d’épervier où il faut lever les jambes de l’autre pour le faire devenir bulldog à son tour). C’était rigolo mais Julien était trop fort. Ensuite on a fait un time’s up à quatre équipes. La team respons a gagné. Pour la veillée, nous avons appris des chants comme la Jument de Michao et les Archers du roi que nous finirons d’apprendre dans la semaine.

16 et 17 Juillet

PREMIER JOUR DE LA RANDO LOUP DESTINATION CAMARET SUR MER :

Nous nous sommes levés aux aurores afin de partir pour le grand départ. Déposé à CROZON nous avons commencé notre marche dans la bonne humeur. Sur l’air de la Jument de Michao nous avons parcouru sans nous rendre compte une dizaine de kilomètres si rapidement que Julien a décidé de nous faire faire une petit détour de 5 km pour que ce soit plus drôle. Ceci nous a permis de faire une halte sur une plage bien sympathique où nous avons découvert une épave de navire. Arrivée au camping, nous avons reçu la tumultueuse tâche de monter les tentes. Nous avons terminé la journée par une nouvelle veillée chant et sommes allé dormir sans demander notre reste.

DEUXIEME JOUR DE LA RANDO LOUP :

Au matin, la cuisine nous a apporté un petit déjeuner copieux pour faire le plein d’énergie. Sitôt les tentes pliées et chargées dans les mini bus nous sommes parti dans les rues de camaret à la recherche de la place St Thomas où devait avoir lieu des chants et danses bretonnes. L’entrain c’est quelque peu évanouit quand face à nous apparurent 4 mamies se déhanchant (littéralement) sur un air local tout droit sortie d’un poste radio d’avant-guerre. Ce remaniement d’emploi du temps nous a permis à la place de déambuler en ville, zigzagant dans le riche quartier des artistes où expositions et boutiques en tout genre s’ouvraient à nous. Sitôt le repérage de quelques boutiques souvenirs terminé, nous nous sommes lancés à l’assaut de la tour de Vauban (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO) où encore une fois la déception fût de mise face aux portes closes de la forteresse. Fort heureusement, non loin de là se trouvait la petite chapelle de ND de Rocamadour. Singulièrement atypique par sa situation en front de mer, ses murs couleur ocre et surtout sa voute construite à partir de coques de navires sillonnant autrefois les océans.
Une fois le repas de midi englouti (les hot dogs facilitant l’entreprise) nous avons rejoint une promenade face à la mer où petits et grands ont pu s’émerveiller devant les paysages bretons mêlant l’azur au vert parsemé du violet des fleurs locales. Un régal pour les yeux, les photos parlent d’elles même. Observez, savourez ! Après être rentré en bus, avoir diné et poussé la chansonnette au coin du feu, petit et grand ont eu la joie de regagner leurs tentes pour se préparer à de nouvelles aventures !
P.S : Le 17 au soir nous avons eu le plaisir de surprendre Tom pour son anniversaire avec un super gâteau au chocolat qu’il a eu la joie de partager avec les copains et son frère Titouan descendu nous voir pour l’occasion.

Lundi 18 Juillet :

Nous avons commencé la journée par une petite grasse mat’ après un weekend bien chargé. Après une PAM les lous ont été divisé en deux groupes. Lorsqu’un groupe faisait sa lessive, le deuxième préparait, par équipe de vie, leur menu et liste de course pour le concours goûté. Les groupes ont changé d’atelier l’après-midi après un gros temps calme car malgré la grasse matinée, les louveteaux étaient tous fatigués. Après le dinez les celtes sont arrivés et ont demandés de l’aide aux lous pour retrouver les runes qu’avait volé L’Homme en Noir. Les runes retrouvées, tous ensembles nous avons chanté pour fêter cette victoire. Enfin Eleria, contente des louveteaux est allé les coucher.

Mardi 19 Juillet :

Les lous ont commencé leurs préparations du concours gouté dans la matinée. Après le repas et un petit temps calme, le concours gouté à enfin eu lieu et les respons en étaient les juges. Des prix ont été décernés pour chaque équipe de vie. Après le rangement du concours et un temps libre les lous sont allés manger et les Dinos ce sont occupés d’eux pour la veillée et les ont couchés.









Mercredi 20 Juillet :

Après un réveil difficile nous avons fait une PAM pour ce réveiller un peu. Les loulous ont pu tester leur agilité au travers d’un saute-mouton géant pour le plus grand bonheur des spectateurs. Ensuite la nomade celte Nomadia est intervenue et a proposé aux enfants plusieurs activités manuelles pour qu’ils puissent par la suite les vendre dans un second marché et gagner des sesterces. L’après-midi une course d’orientation était organisé par Elise pour que les lous puissent récupérer la Rune Océros qui permet aux enfant de lancer un sort de l’Elixir sur un des respons. Le soir nous avons fait une repas trappeur et chanté des chansons.


Jeudi 21 Juillet :

Nous avons passé la journée à Océanopolis, grand aquarium à Brest. Tous les enfants étaient content de voir tout pleins de poissons, de requins, de tortues…etc . Pour une plus grande facilité de circulation au sein de l’installation, les lous ont été scindé en groupe de 2-3. C’est la raison pour laquelle les photos manquent sur cette journée. Lorsque nous sommes rentrés au camp, les lous étaient tous fatigués et nous avons donc fait, après le dinez, une veillée devine tête où chaque équipe doit deviner qui il est. Le druide a aussi fait son apparition pour que les enfants puissent lancer leurs sors grâce à leurs runes.



forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1006 / 110844

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Louveteaux  Suivre la vie du site Journal de camp ARGOL : les louveteaux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License